Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 09:56

A l’annonce de la démission du Pape Benoît XVI, des membres du mouvement des FEMEN ont investi la cathédrale Notre Dame de Paris pour laisser exploser leur joie et leurs revendications. La poitrine nue, femen-notre-dame-fev-2013.jpgmarque de fabrique des FEMEN, marquée de slogans antipape, les activistes des FEMEN ont dansé de joie autour des cloches disposées à l’intérieur de la cathédrale. Leurs poitrines nues affichaient leur rejet du Pape, de son homophobie, et de la religion patriarcale en général.

On peut s’interroger sur l’opportunité de s’exhiber nues devant les caméras et dans des lieux que beaucoup considèrent comme saints ou respectables. Est-ce pour faire avancer la cause des femmes, des minorités, des esclaves sexuelles ?? Il me semblerait alors judicieux d’aller dans les banlieues où les jeunes filles et les femmes subissent le machisme des hommes de leur entourage. Par ailleurs, le Pape et certains chrétiens ne sont pas les seuls à rejeter ou à s’interroger sur l’homosexualité. Le Dalaï Lama, en tant que bouddhiste, n’est pas favorable à l’homosexualité, les tenants du Taoïsme et du Tantrisme non plus puisque ces deux courants philosophiques et spirituels prônent la complémentarité homme-femme, des éléments masculin-féminin.

Mais qui sont les activistes du mouvement FEMEN ? Le mouvement des FEMEN, féministe radical, revendique la mort du patriarcat, défend la liberté sexuelle des femmes, la liberté de leur corps et de leur âme. Le mouvement FEMEN revendique les scandales qu’il provoque afin de faire avancer l’égalité sexuelle et sociale dans le HUTSOL.jpgmonde. FEMEN a été créé en 2008 par une militante ukrainienne, Anna Hutsol ou Goutsol (selon les traductions). Anna Hutsol, âgée d'une petite trentaine d'années, est une ancienne étudiante en sociologie, familière du monde du spectacle ukrainien. Elle s'aperçoit rapidement que les jeunes ukrainiennes se marient trop tôt vers 16 ou 17 ans et que les informations sociologiques démontrent qu'une prostituée sur huit va à l'université... Anna Hutsol ou Goutsol, devenue théoricienne avérée des mouvements revendicatifs, veut lutter activement pour améliorer les conditions de vie des étudiantes ukrainiennes puis des Ukrainiennes en général. Le mouvement FEMEN s’est ensuite étendu à d’autres pays, toujours dans l’optique de lutter contre la prostitution, le patriarcat, c’est-à-dire la domination du monde par les hommes et contre le tourisme et l’esclavage sexuels. L’association des FEMEN revendique 300 adhérents ou adhérentes. Les FEMEN manifestent actuellement seins nus ou topless pour attirer l’attention des médias et de l’opinion publique sur leurs revendications. Il semble qu’au début les activistes des FEMEN étaient plus calmes et habillées mais le résultat alors obtenu n’a pas été concluant, d’où le changement de stratégie. Les FEMEN sont intervenues lors de l’Euro 2012, lors des manifestations anti-mariage pour tous à Paris, devant le domicile parisien de Dominique Strauss-Kahn, etc. Depuis un an, les FEMEN ont établi une base dans le XVIIIème arrondissement de Paris. En France, une des fondatrices du mouvement issu des banlieues « Ni putes Ni soumises » est également membre des FEMEN France.

Marie-Laure Tena – 13 février 2013

Sources : FEMEN.org – Quoi.info – Linternaute.com - LeMonde.fr