Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 08:44

linguistique.jpgLe livre

Parler, c’est tricoter, 55 pages, est paru en mars 2011 aux Editions de l’Aube et l’Abbaye du Jouïr.

Il s’agit d’un essai ou plutôt de la restitution d’une intervention de l’auteur, Claude Hagège, auprès d’un public intéressé par les questions linguistiques. La linguistique est la science qui étudie la pratique de la langue comme moyen de communication.

L’auteur

Claude Hagège est professeur et ancien détenteur de la chaire de théorie linguistique au Collège de France. Le Collège de France, créé au milieu du XVIème siècle par François Ier, est une institution distincte de toute université ou tout laboratoire de recherche bien qu’elle soit fréquemment associée au CNRS (Centre National de Recherche Scientifique). Selon le site même du Collège de France, les professeurs se doivent d’enseigner le « savoir en train de se faire ». Il y a 52 professeurs qui couvrent de vastes domaines comme la linguistique, les mathématiques, la médecine, l’économie, l’archéologie, etc.

hagege.jpgClaude Hagège est aujourd’hui professeur honoraire du Collège de France. Né en Tunisie, Claude Hagège intègre l’Ecole Normale Supérieure en 1955. Il découvre et apprend de nombreuses langues orientales dont le chinois, l’arabe, l’hébreu, l’indi, le peul, etc. Claude Hagège décroche une agrégation de lettres classiques puis un doctorat en 1971. A la fin des années 60, il enseigne à Harvard, aux Etats-Unis. Claude Hagège tient à aller sur le terrain des langues et tente par ses travaux de garder une trace structurée et écrite des langues et dialectes en voie de disparition. A ce titre, il voyage partout à travers le monde.

Le contenu

Claude Hagège expose ses travaux et ses convictions sur l’évolution des langues et des dialectes, dans un langage abordable et teinté d’humour, tout en rappelant des faits historiques.

Il distingue le langage, aptitude de l’humain, de la langue qui en est l’émanation historique et culturelle. Il réfute avec détermination la possibilité d’un langage animal, hormis peut-être celui des dauphins et autres animaux intelligents selon lui. Claude Hagège exprime là son désintérêt pour les animaux de compagnie et pour leurs propriétaires. Claude Hagège émet, lors de cette intervention, une forte réserve quant à la communication non verbale. Pour lui, la communication passe par les mots, avant tout.

En revanche, Claude Hagège se prononce en faveur des différentes évolutions des langues (argot, verlan), en faveur des langues régionales, comme le breton ou le basque, même s’il faut constater que les langues régionales étudiées dans les écoles sont des constructions unifiées de plusieurs patois. Claude Hagège prône le français, en en faisant la promotion et non sa défense et se désole du manque de passion des Français et de leurs responsables politiques pour leur langue et pour la francophonie. Il rappelle que la langue française est parlée sur les cinq continents.

avis.jpgMon avis

L’ouvrage est court, facile à lire, amusant et instructif. Il est rédigé comme une intervention orale et donc vivante. J’avais découvert Claude Hagège lors d’une émission télévisée il y a déjà quelques années. Son érudition dans de nombreuses langues m’avait éblouie. Le livre est cependant frustrant car il évoque de nombreux sujets : le point de vue de la religion, le langage des animaux (mais si, cela existe !! puisque je dialogue avec mes trois chats tous les jours, mais peut-être suis-je de parti pris...), la disparition des langues due à un manque de transmission entre les générations, la pression qu’exercent les langues dominantes, les langues régionales, la francophonie, etc. De temps à autre, j’ai été surprise par certains points de vue tranchés et péremptoires de Claude Hagège qui donneraient envie de débattre, de creuser les sujets et d’approfondir les questions. Ce livre est court mais vif, riche d’informations sur la linguistique.

Marie-Laure Tena -  03 septembre 2012