Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 13:59

http://www.7eevangile.com/carte-Samarie.jpgQue sont devenus les Samaritains ? Ils sont évoqués plusieurs fois dans la Bible. Dans les Evangiles, Jésus rencontre une Samaritaine à un puits et la conversation s’engage (Evangile de Jean, chap. 4). Plus tard, Jésus raconte l’histoire du « bon Samaritain » (Evangile de Luc, chap.10). Mais on comprend qu'à l'époque, les Samaritains n'étaient guère appréciés par les Juifs. Les Samaritains étaient considérés comme des païens ou des hérétiques.

Selon des chercheurs, les Samaritains auraient provoqué une scission, un schisme d’avec le judaïsme à l’époque du second Temple, soit au VIème siècle avant JC. Mais l’origine de la secte des Samaritains reste encore incertaine. Cependant, les Samaritains restent fidèles au pentateuque, les cinq premiers livres de la Torah, la Bible hébraïque (l’Ancien Testament pour les Chrétiens) et en particulier au livre du Deutéronome et au livre de Josué. Appelés les « Shamerim », ceux qui gardent la loi, les Samaritains revendiquent encore aujourd’hui leur filiation directe avec Adam et Eve. Ils pourraient être également les descendants des deux tribus perdues d’Israël, la tribu de Manassé et la tribu d’Ephraïm.

Au Xème siècle avant JC, alors qu’Israël était divisé en deux royaumes, Samarie était le nom d’une des villes les plus importantes du royaume du nord, située non loin de Sichem (Naplouse aujourd’hui) comprenant des fortifications, des habitations, des temples dont au moins un dédié au dieu Baal, un palais royal, des entrepôts, etc. Au VIIIème siècle, Samarie tomba aux mains des Assyriens et sa population fut déportée. Au fil des siècles et des invasions, la ville devint un comptoir assyrien, babylonien puis perse, romain enfin. 2 000 ans plus tard, les Samaritains sont là, moins nombreux, mais vivant toujours selon leurs rituels.

http://4.bp.blogspot.com/_Rp2k1sYOq_Q/TUnAPjWZx6I/AAAAAAAABwU/Zc2un6Lm3As/s1600/101122carte-israel-egypte_8.jpgLes Samaritains habitent la Samarie qui fait aujourd’hui partie de la Cisjordanie ou Judée-Samarie. Selon les accords d’Oslo signés en 1996 par Israël, l’OLP et les Etats-Unis, la Judée-Samarie est divisée en trois zones, une zone israélienne, une zone palestinienne et une zone commune. Les Samaritains détiennent la nationalité israélienne mais peuvent bénéficier d’un passeport palestinien ou jordanien. Les Samaritains parlent l’hébreu et l’arabe, réservant l’araméen ou un dérivé de l’hébreu ancien aux cérémonies cultuelles.

A l’époque de l’Empire romain, les Samaritains étaient près d’un million. Mais au fil des guerres, des conversions forcées et des massacres, ils ne furent plus qu’une centaine à http://lh3.ggpht.com/_8gfwcLWj8Nc/S02siyaeyLI/AAAAAAAADOk/jXihb90DDQ0/%C3%80%20gauche,%20le%20mont%20Garizim,%20%C3%A0%20droite,%20le%20mont%20%C3%89bal.%20On%20voit%20ici%20la%20Naplouse%20moderne.jpg?imgmax=512l’époque de l’Empire Ottoman. De nos jours, les Samaritains, au nombre restreint de 738 personnes, vivent soit aux alentours de Naplouse, près du mont Garizim soit non loin de Tel Aviv. Afin de perpétuer leurs rites mais surtout afin de survivre, les Samaritains acceptent d’épouser des Israéliennes ou des étrangères venant, par exemple, d’Ukraine.

En avril, les Samaritains ont fêté la Pâque juive sur le mont Garizim, celui sur lequel les Patriarches Adam, Abraham et Josué auraient effectué leurs sacrifices. Mais la Pâque juive 2013 a revêtu un aspect particulier pour les Samaritains. En effet, leur Grand Prêtre, Aaron El-Hassan, est décédé peu avant, à l’âge de 85 ans. Un nouveau Grand-Prêtre a été intronisé et a pu mener à bien la cérémonie pascale. Sur le mont Garizim, vêtus de blanc, les http://www.interbible.org/interBible/caravane/voyage/2007/voy_070302a.jpgparticipants ont psalmodié en hébreu ancien, tandis que le Grand-Prêtre est arrivé, vêtu de bleu. Le sacrifice de béliers s’est effectué et le sang versé a été utilisé pour marquer son voisin sur le front. Les bêtes ont été ensuite rôties et distribuées dans chaque famille.

Les Samaritains sont fiers de leur histoire et de la permanence de leurs racines en Palestine. Si, selon eux, les Juifs ont dû quitter ce territoire, les Samaritains ont su tenir bon et rester sur cette terre sacrée. A ce titre, les Samaritains, objet de méfiance de la part des Israéliens et des Musulmans, souhaitent que le mont Garizim, leur montagne sacrée, devienne un territoire neutre.

Marie-Laure Tena – 28 avril 2013

Sources : Israel-infos.net – Courrierinternational.com – LeFigaro.fr – Skynet.be – Tsahal.fr – Interbible.org