Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 18:55

L’objectif habituel de cette rubrique est de proposer un mot français (verbe, substantif ou autre) avec ses différents sens. Mais pour cet article, je triche un peu … Je vais jouer avec deux langues, l’anglais et le français afin de partager avec vous mon intérêt pour le mot « tell ».

Pour ceux qui maîtrisent ou tentent de maîtriser l’anglais, le verbe « to tell » est bien connu. Il signifie « dire, raconter ». « Tell me », autrement dit « dis-moi, dites-moi ou encore raconte(z)-moi ».  Il est à rapprocher de l’allemand «zählen » signifiant « compter ». Le verbe anglais « to tell » viendrait de « taljan » du proto-germanique dit aussi germanique commun. La langue proto-germanique a été reconstituée par les linguistes et historiens car nulle trace écrite n’a pu en être trouvée. Elle remonterait à – 700 av JC jusqu’à 300 après JC.

Peut-être aussi voire plus ancien encore, le substantif « tell » désigne tout autre chose. Ce mot existe en anglais comme en français. Le mot masculin « tell » viendrait de l’arabe « tal(l) » ou de l’hébreu « tel » pour désigner une butte, un tertre, une colline constituée de couches successives de ruines de bâtiments ou artefacts façonnés puis abandonnés au fil des siècles ou des millénaires. Ce terme « tell » est surtout utilisé au Moyen-Orient, dans le domaine de l’archéologie.

J’ai découvert et appris le mot « tell » en lisant les aventures au Moyen-Orient d’Agatha Christie avec son deuxième mari, Max Mallowan, archéologue de son état. Agatha Christie décrit, avec son style si particulier et un humour bien ciblé, sa position d’épouse vieillissante mais aussi d’assistante archéologue lors des fouilles de son mari, en 1934, en Syrie et en Irak, ancienne Mésopotamie.

Peu de temps après cette lecture, j’ai retrouvé le mot « tell » dans « La théorie sensorielle, une archéologie de la perception sensorielle ». Dans les deux ouvrages, le tell fait espérer des découvertes archéologiques datant de plusieurs époques, révélant les coutumes d’alors. Le tell peut décevoir et ne dévoiler que quelques fragments de poterie ou peut, au contraire, être une source de découvertes majeures. Mais l’apparence du tell ne laisse rien préfigurer et il faut savoir creuser patiemment, longtemps pour trouver un artefact intéressant.

Marie-Laure Tena – 11 août 2014

Sources : etymonline.com - languegermanique.sitego.fr/germanique-commun.html – « La Romancière et l’Archéologue » d’Agatha Christie - antikforever.com